Accueil/bureaux, recherche, rehabilitation, santé, selection, urbain/Neurocampus | Centre Broca Nouvelle Aquitaine | BORDEAUX (33)

Project Description

vib_neurocampus_hr-5766_rt_sht-h_2000

Localisation :
Bordeaux
Maître d’ouvrage :
REGION NOUVELLE AQUITAINE
Maître d’ouvrage délégué:
BMA
Architecte mandataire :
VIB Architecture
Concours Lauréat 2011
Missions VIB:
Conception, coordination des études, direction de chantier.
Architectes projet :
Damien CHARIGNON
Camille THIROUIN
Sabine GREAU
Eylem FIDAN
Charlotte ELKAIM
Murielle MONNIER
Natalia ORBAI
Horia TASCA
Architectes chantier :
Aurélie de SEZE (VIB Bordeaux)
Aurélie MARTEL (VIB Paris)
Mission :
Base Loi MOP+
DIAG, ENV, SSI, ALT, PLQ, MAQ, SYN, 1%, CEM, TDS, OPC
SHON constructible :
13 000 m²
SHON restructurée :
1 300 m²
Coût construction :
35 M€ HT
Site :
Université Ségalen – Bordeaux
BET :
EGIS
Ingénierie Façade :
ARCORA
Économiste :
Fabrice BOUGON
Mission OPC confiée à :
TPFI
Maquette :
Model Maker Workshop – MMW
Photos :
© Cyrille LALLEMENT

Photos Maquette :
© Patrice QUILLET
Perspectives :
©IDA+ | Horia Tasca pour ©vib architecture

vib_neurocampus (Personnalisé)

Partager ce projet ….

 

 

Livré 2016

Centre Broca Nouvelle Aquitaine | NEUROCAMPUS | BORDEAUX (33)

Construction de laboratoires de recherche sur le site hospitalo-universitaire Ségalen. Laboratoires – ISO 6, 7, Biochimie électro physique, Biologie, Biologie moléculaire, L1, L2, L3, bureaux – salle de conférence.

Neurocampus, l’Agora des Neurosciences

La phase Neurocampus que nous réalisons consiste à réunir deux bâtiments existants sur le site Carreire, l’Institut Magendie et la Plateforme Génomique Fonctionnelle (PGF) autour d’un nouveau bâtiment central. Tous les trois réunis, ils formeront un ensemble de plateaux expérimentaux de pointe au service de la recherche sur le système nerveux et ses maladies.
La forme caractéristique du nouveau bâtiment résulte de la volonté à trouver une réponse adéquate au contexte urbain serré et à proposer en même temps une organisation fonctionnelle efficace et évolutive à la fois. Ainsi, le bâtiment présente une grande compacité volumétrique pour réduire l’impact sur son environnement. Partant d’une forme cubique, chaque étage a été articulé différemment pour réagir sur son voisinage, soit pour dégager des vues, soit pour resserrer des liens.
Sa volumétrie compacte aidera également à réduire les déperditions et ainsi les dépenses énergétiques. La démarche environnementale est intégrée à tous les niveaux du bâtiment, en conception comme en fonctionnement. Par exemple, le plan du rez‐de‐chaussée est pivoté d’une telle manière à ouvrir l’espace extérieur entre les trois bâtiments pour mieux dégager les entrées.

Il permet aussi de se reculer de la zone résidentielle au Sud‐ouest et de créer un parvis exposé au soleil. L’alignement d’arbres caducs permet de lui procurer de l’ombre en été et de former un écran acoustique vers les immeubles de logements avoisinants.
Dans un même souci de hiérarchisation des espaces, l’aire de livraison est implantée à l’angle Nord‐est du site, mutualisée avec celle existante de l’Institut Magendie.