Project Description

 

Localisation :
Lyon (69)
Maître d’Ouvrage:
ANSES et ANSM
Architecte :
VIB architecture
Mission :
Mandataire, conception et direction de chantier
Surface : 10 000 m²
Coût Construction  : 25M€
Performances :
RT 2012 -20%
Architecte associé:
Cbxs
Paysage :
Big Bang
Ingénierie :
Artelia
Spécialiste laboratoires :
Lab consulting
Économiste :
Fabrice Bougon
Perspectives :
©IDA+, VIB
Maquette :
MMW studio
Photos maquette :
©Patrice Quillet / Arcadius studio

 

Partager ce projet …

Concours sur invitation

ANSES, ANSM| Centre de recherche | Lyon (69)

Regroupement des agence sur le site de Lyon.
Programme : Laboratoires de biologie, laboratoires métrologie, , ateliers, bureaux, cafeteria

 

 

Sur les traces…

« L’emploi de tels matériaux permet, mieux que jamais, d’obtenir de grandes horizontales et de grandes verticales, propres à donner aux constructions cet air de calme et d’équilibre qui les harmonise avec les lignes de la nature.« 

(Tony Garnier – Une cité industrielle – Étude pour la construction des villes – 1917)

 

Notre nature

La présidente de la Commission européenne vient de lancer aux architectes le défi de « donner à notre changement systémique [inévitable] sa propre esthétique pour combiner style et durabilité », qui a été repris par le Conseil des Architectes d’Europe en plaidant pour « adopter […] une approche holistique, qui est une condition essentielle pour un développement en harmonie avec notre environnement, et en particulier notre environnement naturel – le cadre dans lequel l’humanité vit ».

 

De la même manière que les scientifiques, qui vont œuvrer dans le nouveau bâtiment, qui considère qu’il n’y a pas de frontières face aux risques émergents, qu’il n’y a qu’une seule santé (« One Heath »), que la santé humaine, animale et végétale sont intimement liées, nous nous devons de regarder l’architecture sous un autre angle que les générations passées.

 

Le bien-être de l’homme est conditionné autant par son environnement bâti que naturel. La conception biophilique peut réduire le stress, augmenter la créativité, améliorer notre bien-être. En plus de l’approche bioclimatique, facilement quantifiable, elle recherche à instaurer des principes spatiaux et esthétiques, qui nous raccrochent à la nature, entre complexité et ordre.

 

On peut les décliner autant dans un maillage paysager que dans une silhouette construite, autant dans une organisation spatiale que dans une composition de façade. L’évolutivité et la flexibilité font partie intégrante du process. A cela s’ajoute le lien matériel avec la nature par l’utilisation de matériaux biosourcés, comme le bois, indispensable pour réduire l’impact carbone de l’industrie de la construction.

 

Ainsi, dans un contexte chargé d’histoire, nous avons engagé une démarche de conception pour satisfaire les besoins actuels, sans compromettre les capacités des générations futures à répondre aux leurs.