Project Description

 

Location :
Lille (59)
Client :
UNIVERSITE DE LILLE
Architect :
VIB architecture
Mission :
Design and construction
Surface : 7 600 m²
Construction costs : 20M€
Performances :
RT 2012 -20%
Ingineers :
Ingerop
Construction, main contractor :
Demathieu et Bard
Perspectives :
©IDA+, VIB

 

 

 

Partager ce projet …

Invited competition

ONCOLILLE | Research center | Lille (59)

New facilities for cancer research
Programme : Biological Laboratories, workshops, offices, cafeteria, gym

 

 

 

[FR]

SE RAPPROCHER POUR ALLER PLUS LOIN.

A l’image des récentes constructions de laboratoires sur le campus, l’Institut ONCOLille se distingue du patrimoine existant de la Cité Hospitalière de Lille. Sa forme simple l’inscrit dans la continuité de l’EGID et de la Plateforme Cancer. L’enjeu majeur du site est de préserver sa qualité paysagère actuelle par une emprise au sol minimale. La volumétrie de l’Institut découle de la situation urbaine et des exigences fonctionnelles, inhérentes à une recherche de pointe dans un contexte international.

 

Situés au plus proche des patients, les équipes de recherche évoluent constamment et l’aménagement de leurs places de travail avec. L’architecture se résume à un contenant compact à contenu variable, dont le rôle est de stimuler les synergies entre les chercheurs et de provoquer la sérendipité.

INNOVATION SPATIALE

Le bâtiment est structuré à partir de la plus petite unité de travail du chercheur, qui est un bureau simple.

 

Ces unités de bureaux se déploient le long des deux grandes façades latérales et entourent la zone des laboratoires en position centrale (9). Tout comme pour les bureaux, l’organisation des laboratoires est modulable, facilitée par des noyaux de gaine verticaux qui irriguent régulièrement la zone centrale.

 

Au sein des trois étages de recherche, les unités sont reparties d’une telle manière à ce que chacune soit bien identifiable, tout en offrant une interaction maximale entre elles. Deux unités sont réunies sous forme d’un compartiment traversant, flexible et vivant, où leurs L1 communiquent sans séparation. Deux espaces de co-working se connectent et partagent salle de réunion et coin reprographie.

 

Les 4 unités de recherche forment une sorte de macro-unité qui possède d’un côté accès aux fonctions partagées par toutes les équipes et de l’autre côté aux surfaces d’échanges comme l’atrium ou le hall (17).

 

L’agora est un vaste espace, dont l’usage pourra se réinventer selon les besoins, tantôt cafétéria, tantôt exposition ou conférence. Elle est imaginée comme un lieu de rencontre au sein du campus, qui se prolonge à l’extérieur par le parvis sud.

 

 

 ENERGIE, ENVIRONNEMENT

L’optimisation approfondie de la forme architecturale a été réalisée dès l’esquisse pour garantir des conforts visuels et hygrothermique de niveau très performant (HQE®) et une exploitation sobre en couts et en carbone.

 

  • Confort Visuel, obtenu et garanti sur le périmètre tertiaire, par une façade vitrée filante et des espaces d’accueil abondant en luminosité, avec une autonomie lumineuse dépassant 60% du temps validé par études d’éclairement dès l’offre intermédiaire

 

  • Confort d’été passif par rafraichissement, grâce à un complexe de façade intégrant deux systèmes de stores à lamelles mobiles et fixe, des ouvrants en façade et une méthodologie d’étude par simulation thermique dynamique.

 

  • Sobriété énergétique via une forme choisie aussi pour sa compacité exceptionnelle (6 220 m2 de surfaces déperditives, soit un coefficient C de 1,15 indispensable à l’atteinte du niveau Bepos E3), une qualité d’isolation d’enveloppe associant large baie vitrée respirante à 3 vitrages et isolation extérieure 22 cm en allège et imposte, associé aux systèmes de production existant disponible sur site et à une centrale photovoltaïque potentielle en toiture de 600 m2

 

  • L’intégration de matériau biosourcé pour une maitrise de l’impact carbone (C1) et un confort biophilique via des planchers d’atrium en bois massif tourillonné (CLT), des cloisonnements bois en RDC, parquets, escaliers et gradins pour plus de 1500 m2 inventorié dès l’esquisse pour les aménagements intérieurs

WELL

Tous les membres du groupement ont ajusté leur prestation (exploitation, programmation, études) sur les performances innovantes du niveau « Gold » du label américain Well garantissant des services et conforts spécifiques.